L’or du Québec? Ou juste du sucre…!

La semaine dernière, un moment tant attendu depuis deux mois. THE repas à la cabane à sucre (le Gareau). Un moment très familial, très gras et tout sourire. Un vrai moment de petit bonheur.

D’après ce que vous pourrez voir de mes photos (merci Fred, évidemment j’avais oublié mon appareil photo! Mais super Fred est venu à mon secours ! Mais, ô joie, j’ai commandé une petite caméra portable pour mes prochaines excursions, elle sera le porte clé de mon sac, je ne manquerai, je l’espère, plus les moments que je souhaite immortaliser, elle arrive lundiiiiiii).

12921853_1278913255455713_603361926_o

Bref, d’après les photos, vous pouvez voir que l’eau d’érable est directement récupérée par des petits tuyaux tout fins bleus interconnectés qui se retrouvent dans la cabane à sucre.

12947045_1278913322122373_1777860195_o12952892_1278913312122374_390127157_o

Puis une fois récoltée, le jour même, l’utilisation d’un appareil de concentration partielle par osmose inversée permet d’augmenter le taux de sucre dans la sève et ainsi diminuer le temps d’ébullition. Puis la sève est portée à ébullition dans des réservoirs en métal « évaporateurs ». Il faut en moyenne 40L de sève pour fabriquer 1L de sirop d’érable. La sève va subir plein de réactions compliqués, que je n’ai pas compris qui vont lui donner sa couleur et sa saveur, tel l’or du Québec. Il faut maintenir un feu vif et constant jusqu’à 104°C soit 219,2°F. Puis pour terminer, le sirop est filtré pour l’en débarrasser de ses impuretés (merci internet et le site citadelle-camp.coop, haha).

En tout cas, après une brève explication et une visite des coulisses de la cabane à sucre, il fut temps de se mettre à table et de finir par se transformer soi-même en graisse. (Oreilles de criss, bacon, jambon au sirop d’érable, patates, SIROP D’ERABLE, haricots blancs sauce sirop d’érable, bacon encore, sirop d’érable, saucisses, crêpes….!)

12948603_1278913602122345_870932183_o

Et pour le dessert, en plus du pudding chômeur, de la TIRE! C’est du sirop, à une certaine température, qui est coulé sur la neige (bon là, pu d’neige, donc on se contentera de glace pillée) et qu’on récupère avec un bâton et qu’on mange comme un bonbon.

Petite photo d’une partie de la coloc, certains sont partis, d’autres sont arrivés… Ça bouge en ce moment avec le printemps… !

12919216_10209355297108449_814015349_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s